Une nouvelle vie avec ma «nouvelle maman»

par Ghislaine Bourque

Je me suis construit une nouvelle vie, très riche et sans prix, avec ma «nouvelle maman» atteinte de troubles neurocognitifs.

J’ai apprivoisé cette maman dépouillée de ses ressources intellectuelles et de ses acquis.

J’ai appris à communiquer autrement avec elle, en me basant sur mon intuition. Ainsi j’ai créé un lien basé sur nos deux êtres sans filtre ni vernis social et chacune à notre façon, nous l’avons alimenté jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Nous sommes devenues uniques l’une pour l’autre, même si ma mère ne savait plus que j'étais sa fille. L'essentiel était la connexion entre nous deux; nous nous sommes apprivoisées...


Ça me fait penser à un passage du Petit Prince de St-Exupéry :


Le renard dit au petit prince : «Si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde. Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé.»


- Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le petit prince.


- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie «créer des liens...»

Je suis devenue unique au monde pour ma mère. J'étais la seule, l'unique, à qui elle pouvait même faire des crises intenses de colère pour extérioriser son mal-être, car elle avait pleinement confiance que jamais je ne l'abandonnerais. Et elle est devenue unique au monde pour moi, car j'ai apprivoisé cette «nouvelle maman» démunie. 

© 2017-2019 Ghislaine Bourque
Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: le 2 décembre 2019
Sherbrooke (Québec) Canada
Conception et réalisation: Ghislaine Bourque
Site optimisé pour Google Chrome sur PC en 1920 x 1080
  • Facebook Ghislaine Bourque auteure
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now